• RÉSULTATS OFFICIEUX DES ÉLECTIONS DES COCOLO DU 25 MARS 2017

    Imprimer

    TAUX DE PARTICIPATION (RÉSULTATS OFFICIEUX)

     

    1 LOGEMENT MOLENBEEKOIS 11 %

    2 FOYER LAEKENOIS   10,29 %

    3 EN BORD DE SOIGNES  9 %

    4 FOYER ANDERLECHTOIS 10 %

    5 FOYER DU SUD  10 %

    6 FOYER SCHAERBEEKOIS  3 % PAS DE COCOLO

    7 LOGEMENT BRUXELLOIS  PLUS DE 5 %

    8 ABC (Alliance Bruxelloise Coopérative)  PLUS DE 5 %

    9 EVERECITY  9 %

    10 COMENSIA  PLUS DE 17 %

  • COCOLO EVERECITY

    Imprimer

     

     

    À Evere, les élections du Conseil Consultatif des Locataires, c'est du sérieux

    Véronique Fievet

    Publié le jeudi 23 mars 2017 à 12h34

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Franca, Mariette, Peter, Maria Angelica, candidats pour la première fois

    Des candidats aux élections des "cocolos" à Evere - © Tous droits réservés

    Le mot "cocolo" peut prêter à sourire, mais pour Franca, candidate aux élections du Conseil Consultatif des Locataires à Evere, l'affaire est sérieuse. Ce samedi 25 mars, tous les locataires des quarante mille logements sociaux en région bruxelloise sont invités à élire leurs représentants au sein de leur société de logement. Une manière de faire entendre leur voix et d'avoir un droit de regard sur la gestion de leur immeuble. A Evere, une vingtaine de candidats vont solliciter les votes des 3600 locataires. La plupart de ces candidats font campagne pour la première fois de leur vie

     

    Nous les rencontrons dans l'un des 1800 logements de la société Evercity. Réunis dans le living, ils s’apprêtent à distribuer les tracs qu'ils ont fait imprimer. Peter pense même faire du porte à porte pour expliquer leur mission aux autres locataires et les persuader d'aller voter le 25 mars. "Il est très important que les locataires aient enfin leur mot à dire", ajoute Mariette qui vit ici depuis plus de trente ans. A Evercity, il n'y a, jusqu'ici, jamais eu de "cocolo".



    Pourtant, selon Franca et Maria Angelica, deux autres candidates, cela serait bien utile : "On se plaint tous des mêmes choses, les ascenseurs, les poubelles, l'humidité dans les logements, mais il est difficile de faire bouger les gens". Ainsi, certains locataires auraient peur de se faire mal voir par la société de logement, peur de perdre leur appartement, et cela "même si ces peurs ne reposent sur rien". Toutes les deux épinglent aussi le manque d'information et la passivité d'Evercity. Rien n'aurait été fait pour aider les candidats ou alors très tardivement. Pas de local mis à leur disposition, des convocations envoyées après les délais prévus. Daisy Auquier, directrice du pôle locatif chez Evercity, réfute toute mauvaise volonté dans l'organisation de ces élections. Le personnel de la société aurait travaillé d'arrache-pied pour mettre les 3600 convocations sous enveloppe et les distribuer dans les boites-aux-lettres, certes avec retard, ajoute-t-elle.

    De son côté, José Garcia, représentant du syndicat des locataires, constate souvent la même frilosité auprès des sociétés qui gèrent un total de quarante mille logements sociaux. "Un contrôle par les locataires eux-mêmes, peut être beaucoup plus incisif que celui d'un simple administrateur". Dès lors, certains gestionnaires auraient du mal avec une telle représentation. Lors des dernières élections, une quinzaine seulement de "cocolo" avaient vu le jour. 

    A Evere, à quelques jours du scrutin, Franca et les autres candidats savent qu'il faut au moins cinq pour cent au moins des locataires qui fassent le déplacement, sinon il n'y aura toujours pas de "cocolo" chez Evercity. Dans l'appartement qui sert de QG de campagne, on croise les doigts : "c'est difficile de faire bouger les gens mais on va y arriver" conclut Maria dans un grand éclat de rire.

     

  • AUX URNES LOCATAIRES

    Imprimer

    Capture d’écran 2017-03-18 à 12.36.02.png